Actualités

Suivez toutes les actus du Club Tango Partenaires
28 Jan

Rencontre avec JEAN-CHRISTOPHE PELLAN DIRECTEUR DE LA BOUCHERIE

Bonjour Jean Christophe, présente-toi pour nos lecteurs. 
Je suis Jean Christophe Pellan, nouveau directeur du restaurant La Boucherie. Je suis arrivé en avril 2016, j’ai repris le restaurant pour lui donner un nouveau souffle – comme les Tango – ça fait maintenant 8 ans que je travaille pour le groupe et c’est mon dixième restaurant. J’ai toujours dit qu’au dixième restaurant j’allais m’installer : voilà, j’ai même acheté ma maison à Bourges !

Avant tu étais dans des restaurants uniquement en France ?
Tous sauf un ! J’ai participé à la création et dirigé l’entité La Boucherie en Colombie à Bogota pendant 8 mois. L’idée était d’ouvrir une chaîne, de tout mettre en place et après je suis rentré en France car j’y ai ma famille. Présente-nous l’enseigne La Boucherie C’est une chaine de restauration qui a été créée en 1974, le premier étant à Megève. A Bourges, c’est le 122ème. La Boucherie Bourges a été ouvert en novembre 2015 et c’est un restaurant de viande, on trouve des pièces qu’on ne trouve pas forcément chez son boucher comme l’onglet, la poire, l’araignée… Il y a aussi des tailles de viandes particulières : 500g à 1kg pour la côte de boeuf, 500g pour le rosbeef, l’entrecôte 200/300 à 400g, le T-bone etc… On propose beaucoup de choix aux clients et notre valeur ajoutée, ce qui fait notre différence, c’est l’ambiance qu’il
y a au restaurant. Notre particularité c’est la décoration : on arbore un peu partout notre emblème qui est la tête de vache, la faïence est très présente, ça rappelle les boucheries des halles des années 70 ! C’est le concept ! Après, convivialité et sourire sont les mots d’ordre !
On parle la langue du boucher, ça amuse les clients, sinon, on a la cloche quand il y a des pourboires et tout le monde dit merci !

Quelle est la clientèle du restaurant ?
Elle varie : des plus jeunes aux plus âgés. Le midi c’est plutôt les entreprises, le soir, les hôtels nous font travailler mais on a aussi la clientèle loisir de Bourges et ses environs et pendant les vacances on a pas mal de passage. On fait aussi les séminaires dans la salle aménagée qui peut contenir 30 personnes. Et on a même le terrasse si il fait beau !

La Boucherie est partenaire du Bourges Basket, on peut dire quoi à ce sujet ?
On est partenaire depuis l’ouverture et j’ai décidé de continuer car à Bourges c’est une philosophie. Je découvre le basket depuis mai dernier et j’ai vraiment aimé l’ambiance familiale et, pour moi qui vient de grandes villes, j’ai rarement vu ça auparavant. J’ai aussi pu rencontrer les autres partenaires et me suis même fait des amis ! Je suis très content de notre partenariat.
Par contre, j’ai laissé ma cheville, ma montre et mon bracelet au tournoi des partenaires ! (rires)

Un mot pour les filles ?
Allez les filles !
Je leur souhaite beaucoup de bonnes choses pour cette saison, d’aller le plus loin possible, surtout en Euroleague ! J’ai vu que c’était des battantes, il y a des nouvelles têtes comme Dos Santos qui moi m’a époustouflé et des jeunes joueuses comme Sara, Marine, qui donnent un bon souffle au Tango Bourges Basket. Je ne cite pas tout le monde mais le coeur y est !